Comment entretenir ses arbres fruitiers ?

comment entretenir arbres fruitiers

Pour obtenir des arbres fruitiers en bonne santé avec des fruits sains et généreux, quelques gestes d’entretien sont à effectuer suivant les saisons. Découvrez-les.

Adopter des soins ciblés pour les arbres fruitiers

La période opportune pour prendre soin de ses arbres fruitiers se situe à l’automne et en hiver, lorsque ceux-ci sont en repos végétatif et que les activités de jardinage sont moins nombreuses. Pour bien entretenir ses arbres fruitiers, il faut penser à les nourrir en mettant à leur disposition un sol riche en éléments nutritifs essentiels à leur croissance et à leur santé. En automne, il est recommandé d’apporter du compost sans le mélanger au sol. Cette période correspond à un moment clé pour les arbres fruitiers, car ils ont déjà produit des fruits et doivent désormais stocker leurs réserves pour la prochaine saison de croissance, tout en se préparant aux rigueurs de l’hiver. Le compost ou le fumier décomposé est répandu sous la couronne des arbres et recouvert de paille ou de feuilles mortes pour les protéger. Cette saison est également le moment idéal pour équilibrer le sol en ajoutant des compléments naturels tels que la bentonite, les poudres de roches, les cendres ou les dolomies. Au printemps, il est conseillé de décompacter le sol sur une profondeur d’environ quinze centimètres en binant pour réintroduire de l’oxygène dans le sol favorisant une meilleure absorption des nutriments par les racines des arbres fruitiers.

L’arrosage, un geste incontournable

Pour les arbres fruitiers récemment plantés ou pour ceux en place depuis longtemps, l’eau demeure un élément essentiel. Cette ressource précieuse favorise une croissance optimale, une maturation adéquate des fruits et une meilleure résistance aux ravageurs et aux parasites. Bien que tous les arbres fruitiers exigent de l’eau, les besoins varient d’une espèce à l’autre. Les figuiers, les abricotiers, les pêchers et les amandiers sont parmi les moins exigeants en eau. Originaires d’Asie Mineure, ces fruitiers préfèrent les climats chauds et généralement secs. Les pruniers et les cerisiers montrent également une bonne résistance à la sécheresse. En revanche, les arbres fruitiers à pépins comme les pommiers et les poiriers sont plus sensibles au manque d’eau. Pendant les mois estivaux, un suivi hebdomadaire de l’arrosage est indispensable pour leur bien-être. En moyenne, un arbre planté à l’automne ou au début du printemps nécessitera environ 40 litres d’eau par semaine pendant les périodes de chaleur estivale suivant sa plantation. Il est préférable de ne pas répartir cette quantité d’eau en plusieurs apports quotidiens, mais plutôt de réaliser un seul arrosage hebdomadaire pour que l’eau pénètre profondément dans le sol.

Privilégier le paillage

Laisser les plantes sauvages ou le gazon se développer autour des arbres fruitiers peut entraîner une concurrence pour l’eau, car ces plantes absorbent l’humidité avant que les racines des arbres en bénéficient. Un désherbage régulier est alors nécessaire pour éviter que les arbres ne souffrent de la soif. Il est recommandé de biner régulièrement pour perturber la croissance des mauvaises herbes, puis de griffer le sol avant de pailler. Ainsi, l’eau pourra pénétrer facilement le paillis et atteindre les racines des arbres. La technique du paillage contribue à limiter l’évaporation de l’eau, maintient la terre fraîche tout au long de l’année et favorise le développement des fruitiers en favorisant la croissance d’un réseau racinaire dense. Pour pailler efficacement, il est conseillé de commencer par étaler plusieurs couches de carton pour empêcher la croissance des mauvaises herbes en privant les herbes de lumière. Ensuite, à l’automne, il est possible de constituer un tas de feuilles mortes et au printemps, de rajouter les tontes de gazon séchées au pied des arbres.

La taille

La taille des arbres fruitiers est capitale pour garantir leur santé et leur productivité. En structurant l’arbre et en éliminant les branches mortes ou malades, la elle favorise la croissance des fruits et prévient les maladies. La période de taille varie selon le type d’arbre. Pour les arbres à pépins, la taille sera effectuée pendant l’hiver, entre janvier et mars, lorsque l’activité de la sève est minimale. Pour les arbres à noyaux, elle se fera après la récolte des fruits, mais il est préférable de le faire en hiver pour éviter les attaques de parasites. Différents types de taille sont pratiqués pour assurer la productivité des arbres comme le nettoyage, l’éclaircissage ou l’épointage.